3
2
1
Page 4/5
5

La terminaison « viller » pourrait venir de la « villa » romaine, c'est-à-dire domaine agricole ; Oui...mais, le préfixe « Hott » pourrait-il venir du prénom germanique « Otto », ce qui signifierait que ce fut le domaine d'Otto ?

Nul ne le sait.

En tout cas, l'actuel ban villageois était bien occupé à l'époque gallo-romaine puisqu'on a trouvé, en 1802, en construisant la ferme du Nassenwald, de nombreux vestiges et, plus tard, en 1831, cette belle inconnue en grès rose qui fut longtemps emmurée en décoration dans une façade de maison à Hottviller !

N'oublions pas que Bliesbruck-Rheinheim n'est pas bien loin et puis, la route qui va de Bitche à Deux-Ponts ne s'appelle-t-elle pas « la route des romains » ?

Une hypothèse séduisante dit que son nom pourrait avoir un rapport avec l'ancienne division du pays de Bitche en « pays ouvert » à la culture et en « pays couvert » de forêts, la Schwalbach séparant les deux parties.
HOTTVILLER se trouvant à l'Est de la Schwalb fait encore partie du pays couvert appelé aussi « Holzland ».

Mon coeur de HOTTVILLER ne choisira pas et trouve les deux hypothèses suffisamment poétiques pour être adoptées toutes deux !

Propos de Jean Ast , dans le livre de Gérard Henner « Hottviller, un village de maçons » - 2000